Le style Yang de taïchi-chuan PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 14 Octobre 2010 08:49

Le style Yang de taïchi-chuan a été créé par Yang Lu-chan en 1799 et s’est popularisé au début du XX e siècle. Mais les secrets dissimulés au sein du style familial ne furent révélés au public que dans les années 1990…. Le style Yang de taïchi-chuan peut se décomposer en trois postures principales : grande, moyenne et petite. Il se divise aussi en trois positions : haute, moyenne et basse. Yang Chen-Fu mit l’accent sur les grandes postures. Qu’elles soient hautes, moyennes ou basses, Yang Chen-Fu enseignait que les positions devaient être dynamiques, ouvertes et relâchées. Les grandes postures étaient particulièrement recommandées pour améliorer la santé. Le style de moyenne posture exige que toutes les formes ne soient ni trop dynamiques ni trop compactes et que le Jin interne soit exprimé ni en totalité ni trop contenu. En conséquence, la forme et le Jin sont plus doux et plus continus que dans les deux autres styles. Le style de posture moyenne était enseigné par Yang Jian-Hou. Le style de petite posture, au sein duquel les formes sont plus compactes et les mouvements agiles et rapides, fut transmis par Yang Shao-Hou. Ce style se spécialise dans les applications martiales. En conclusion, en ce qui concerne les applications martiales, ce sont les petites postures qui sont les plus adaptées bien qu’elles soient les plus difficiles, alors que les grandes postures sont plus adaptées au domaine de la santé. la plupart des pratiquants de taïchi-chuan occi­dentaux, encore aujourd’hui, considèrent que le taïchi-chuan ne sert que la santé et la relaxation. Ils ne veulent pas voir que le taïchi-chuan est un art martial créé au monastère taoïste de la montagne Wudang (), qui se situe dans la province du Hubei (), en Chine. Pourtant, la théorie du taïchi remonte au Yi Jing (Le Classique des Mutations), dont la première mouture était déjà en circulation il y a près de quatre mille ans ! Depuis, le peuple chinois se l’est appropriée et l’a intégrée à sa pensée et à son système de croyances. Reposant sur elle, les arts martiaux estampillés sous le label taïchi-chuan (Taijiquan ou « Poing du taïchi ») furent créés. Sa théorie et sa philosophie sont d’une grande portée. Se référer seulement à ses mouvements effectués en détente ne permet ni d’apprécier ni de ressentir l’impact philosophique en profondeur.

 

 

 

 

 

À découvrir:

l'ouvrage Les secrets du style Yang de taïchi-chuan du DR YANG Jwing-ming

 

 

L'ÉPÉE DU TAICHI dans le style Yang classique du DR YANG Jwing-ming

 

 

TAÏCHI-CHUAN SUPÉRIEUR Le style Yang du Dr Yang Jwing-Ming

 

 

Le DVD TAÏCHI-CHUAN SUPÉRIEUR Le style Yang du Dr Yang Jwing-Ming

Mise à jour le Jeudi, 25 Novembre 2010 09:48
 

 

Budo Numérique

 

Budo Numérique

- Panier

Votre panier :
0 Articles Total: €0.00

0 Produit
€0.00



Mon compte







Nouveau système de paiement très sécurisé

Partenaires

Conception & Réalisation