Le Blog Budo Editions

Découvrez toutes les nouveautés sur notre blog.

Sylvain Guintard au salon du livre 2014

Posté par : c.marx

Tagué dans : Shugendo , Salon du livre , Guintard , Calligraphie

Sylvain Kuban Guintard, auteur de Rencontres extraordinaires et Le dernier Ninja a fait forte impression au salon du livre de Paris 2015 ! Nous aurons très certainement l'occasion de l'y retrouver en 2017, avec son prochain titre, sur le Shugendo !

 

Sylvain Guintard et Thierry PLée

Aux côtés de Thierry Plée, directeur du groupe éditorial

 

 

 

 


Salon du livre 2013 - Éditions Budo

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

LES AUTEURS BUDO AU SALON DU LIVRE DE PARIS 2013


Claude Thibault, auteur de "Les pionniers du Judo français"


Areski Ouzrout, auteur de "Bunkaï"

 


Budo une référence !

Posté par : sdejoux

Tagué dans : Untagged 

BUDO Éditions, une référence depuis plus de 25 ans !


Plus de 25 ans ! C’est à la lumière de cette commémoration que je me retourne sur l’histoire des éditions Budo et que je réalise tout le chemin parcouru. Que de belles choses accomplies, que de personnalités remarquables rencontrées, que de lecteurs enthousiastes…


Stage avec Maître Floquet

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

STAGE AVEC MAÎTRE FLOQUET


Maître FLOQUET dirigera un stage intensif Aïkibudo et Kobudo à l'INSEP près de Vincennes.
Ce stage, organisé par le CERA, la FIAB et le Comité Fédéral Aïkibudo FFAAA, est dédié à la mémoire de
Maître MOCHIZUKI Minoru.
Une conférence animée par Maître FLOQUET aura lieu le samedi sur le thème :





Cours dispensés par Serge Mairet

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

Anthropologie des techniques du corps/ Voie du Souffle Primordial ( Yuan Qi Tao ) par Serge Mairet

Saison 2012-2013



Aikido journal_article Tamura sensei

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

Retour

 

 

Avec l'autorisation de Aikido journal

 

 


SERGE MAIRET - Chronique pour Samouraï

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

Chronique pour SAMOURAÏ

La culture est un combat

Serge Mairet et le Yuan Qi TAoL’homme est avant tout un être de culture. C’est la culture qui fonde la civilisation humaine. La culture et la connaissance sont intimement liées mais la culture du corps et de l’esprit est une culture en soi qui appartient d’abord et avant tout à l’Asie. C’est sa contribution majeure au monde. Une contribution dont l’occident refuse pourtant de prendre la mesure. Pourquoi ? Parce que la civilisation occidentale s’est fondée sur la dualité du corps et de l’esprit et non sur son unité.

Dans le bouddhisme, pas de dieu révélé. En pacifiant son esprit, grâce à la méditation en position assise, il est possible à l’homme de faire l’expérience de l’unité du corps et de l’esprit, pour parvenir au stade ultime du Nirvana ( l’extinction des passions ). Cette expérience physique et mentale, différente dans son essence de la mystique occidentale, orientée sur la Foi, s’avère aussi une voie. Elle représente une ascèse, un effort constant, répartis dans le temps, aucunement soumis à la recherche d’une performance, encore moins à une culture du résultat. Et surtout, elle est évolutive !

Dans les arts martiaux, issus de la philosophie ancienne de l’Asie, la culture passe par le combat. Un combat qui peut être contre des adversaires imaginaires, pouvant se suffire à lui-même tout au long de la vie, dans le cadre d’un rituel immuable ( le kata ou les enchaînements du Tai Ji Quan, du Bagua Zhang, du Xingyi Quan, etc… ) ou dans le cadre d’une Voie de L’Union des Energies, confinant au sacré ( O-do, la « Voie de l’Amour » d’O’Sensei Morihei Ueshiba ), destinée à rapprocher les humains et à leur rappeler leur trait distinctif, leur humanité !


SHIATSU

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

 

LE SHIATSU

 


Le shiatsu est une thérapie orientale qui utilise les doigts comme principaux instruments de travail. D'origine japonaise, il emploie le toucher pour rétablir la circulation de l'énergie vitale dans des zones du corps où celle-ci se trouve bloquée (en vide ou en excès). Il permet ainsi à l'organisme de puiser en lui-même les ressources nécessaires à son rétablissement. Cette méthode de soins tire ses racines de la médecine traditionnelle chinoise et du massage japonais amma.
Le amma que l’on considère comme l’ancêtre du shiatsu trouve ses origines en Chine. Il y a environ 1500 ans, après avoir circulé en Extrême-Orient, les arts traditionnels chinois de guérison s'introduisent au Japon. Le mot massage, composé des deux caractères chinois Anet Mo (signifiant calmer par le toucher), est prononcé amma (ou anma) par les Japonais. Ce soin devient populaire durant la période Edo. À cette époque, la thérapie amma comportait également des manipulations articulaires, des bandages et des saign
ées. À partir du VIIe siècle la médecine chinoise devient la médecine officielle du Japon. En 894, la Chine et le Japon rompent leurs relations officielles. Ceci permettra l’épanouissement de la culture nippone et le début de la spécificité de la médecine traditionnelle japonaise. C'est à cette époque que le premier traité japonais de médecine, le Daidö-Rui-Jûhô voit le jour. C’est en fait une traduction assortie de commentaires des traités chinois classiques. Il décrit également des méthodes de soins traditionnelles japonaises. Eiken Kaibala écrit le Yôjô-kunen 1713. Ce traité décrit la pratique de l'amma et du do-in, adaptation du tao yinchinois, composé d’exercices physiques et d’auto-massages.

 


LE CHI (Qi)

Posté par :

Tagué dans : Untagged 

Chi (Qi) correspond au terme grec « pneuma » et au terme sanskrit « prana ». C’est la force de vie, le flux de l’énergie primordiale qui circule dans toute chose vivante. Le terme chi n’a pas d’équivalent en Occident. Bien qu’il n’existe aucune définition occidentale précise de ce qu’est le chi, on y fait généralement référence en tant que bioélectricité. En réalité, il est reconnu depuis cette première décennie que le chi est la bioélectricité qui circule dans toute chose vivante. Le chi intervient également dans la physiologie des sens et des sensations. Par exemple, lorsqu’une personne se blesse à un bras, le flux du chi est perturbé et élevé à un degré supérieur d’énergie au niveau des terminaisons nerveuses de ce bras. Ce potentiel énergétique anormalement élevé est la cause d’un flux de chi vers des parties du corps où le potentiel énergétique est moindre, et tout spécialement vers le cerveau qui est extrêmement sensible aux variations du flux d’énergie. Ceci explique la sensation de douleur. En outre cette différence de potentiel va susciter la réaction sanguine, un afflux de sang vers le bras qui amorcera la guérison de la blessure. Le chi, le système nerveux, les méridiens et le cerveau sont donc intimement reliés entre eux et ne peuvent être dissociés dans l’étude des phénomènes physiologiques.


Serge Mairet et le Yuan Qi Tao

Posté par : tp

Tagué dans : Untagged 

Serge Mairet, traducteur chez Budo Editions, est le créateur d'une méthode de santé. Voici une brève présentation de sa main.

Serge Mairet et le Yuan Qi TAoLa Voie du Souffle Primordial ou Yuan Qi Tao, que j’ai crée, est un ensemble de techniques venant du Taoïsme et du Bouddhisme, destinées à Harmoniser l’esprit, le mental et le corps.  Dans le Taoïsme, elles puisent la théorie de conduite du souffle élaborée par les anciens chinois. Selon cette théorie, c’est la conscience qui, associée à la respiration et au mouvement lent, permet une bonne circulation du Qi (énergie vitale) et du sang dans le corps tout en pacifiant le mental et en assurant la flexibilité des articulations.
Dans le Bouddhisme, elle puise une pratique de méditation debout ou assise qui permet la vacuité mentale.

 


<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

 

Budo Numérique

 

Budo Numérique

- Panier

Votre panier :
0 Articles Total: €0.00

0 Produit
€0.00



Mon compte







Nouveau système de paiement très sécurisé

Partenaires

Conception & Réalisation